L'Arsenal :

     
    un ensemble patrimonial d'exception et deux salles saluées pour la qualité de leur acoustique et de leur programmation

    © DR
     
     
    En complément de ses deux salles de spectacle (Grande Salle et Salle de l'Esplanade), l'ensemble Arsenal comprend un espace studio, le
    « Studio du Gouverneur », une galerie d'exposition, une boutique, des salons de réception (Salle de l'Orangerie et nouveau Salon Claude Lefebvre) ainsi que deux bâtiments historiques remarquables, Saint-Pierre-aux-Nonnains (IVe siècle), Chapelle des Templiers (XIIe siècle). Espace de culture vivante, l'Arsenal est aussi un lieu d'accueil et de rencontres ainsi qu'un site touristique de premier plan. Les salles de spectacle de l'Arsenal ne sont pas des salles polyvalentes puisqu'elles ont été construites spécifiquement pour la musique acoustique.
    En accord avec la qualité et la vocation première de son architecture l'Arsenal propose depuis 25 ans une programmation « haut de gamme ». L'Arsenal accueille par ailleurs régulièrement des artistes en résidence de grande réputation. La danse n'a pas été en reste puisqu'elle représente un axe fort de la programmation depuis l'origine.

    Cette politique a su rencontrer son public et la cérémonie télévisée des Victoires de la Musique de 2009 a confirmé de manière éclatante la reconnaissance dont bénéficie ce lieu de concert unique qui contribue à donner à Metz et à la Région Lorraine une dimension culturelle internationale.
     
    Les Trinitaires :

     
    un lieu emblématique : du jazz aux musiques actuelles

     
     

    © DR
     
    L'histoire des Trinitaires a longtemps été intimement liée au jazz. Il s'agit d'un lieu emblématique cher à de très nombreux messins et sur lequel flotte un certain parfum de nostalgie. Son ouverture aux musiques actuelles a longtemps été frileuse probablement en raison des traces laissées par l'esthétique développée par ce club mythique sous la direction de son fondateur aujourd'hui disparu : Pierre-Frédérick Klos.
    Remarquable pour ses caves voûtées et l'un des plus anciens cloîtres gothiques de la région messine, ce lieu est un espace musical depuis 40 ans. Sa physionomie (son caveau accolé à un espace-bar) et une programmation remarquable, reflet de la volonté et du goût de son fondateur.

    Fin 2004, les Trinitaires se voient attribuer la Salle Ochs, mitoyenne, qui est rebaptisée « Chapelle ». Celle-ci est rapidement équipée de matériel son et lumière et c'est désormais dans cet espace qu'ont lieu l'essentiel des concerts de
    « tête d'affiches » et des festivals. Cet ajout change la donne de l'exploitation du lieu puisqu'il dispose désormais d'une capacité susceptible d'éveiller l'intérêt de promoteurs privés, ce qui était très rarement le cas auparavant. Après une période de management, les Trinitaires sont intégrés à l'EPCC Metz en Scènes en même temps que l'Arsenal.
     
    La Boîte à Musiques
    (la BAM) :

     
    une architecture et des équipements de très haut niveau



    © DR

    Née d'une volonté de la Ville de Metz, notamment dans le but d'apporter une réponse aux demandes des acteurs musicaux locaux, la BAM est un nouvel équipement constitué d'une salle de concerts modulable pouvant accueillir jusqu'à 1200 spectateurs, d'un Forum et de quatre studios de répétition.

    Dotée d'une architecture audacieuse signée par le célèbre architecte Rudi Ricciotti, elle entre dans le cadre d'un Grand Projet de Ville de renouvellement urbain (avec notamment la mise en place du bus-tram Mettis) et traduit une volonté politique de désenclaver le quartier de Borny. Particulièrement performant, cet équipement sera à même d'accueillir un large public et répondra à une carence en termes de lieux de répétition et de création.
     

      Haut